Les défis de l'industrie de la métallurgie des métaux non ferreux

Une industrie avec de nombreux procédés

La métallurgie des métaux non ferreux consiste en la production et la récupération de métaux autres que le fer (aluminium, cuivre, plomb), l'affinage et le recyclage de métaux précieux ou semi précieux (vanadium, molybdène, or, platine, etc.) et le grillage de catalyseurs pétrochimiques usés. Le nombre croissant de procédés de récupération des métaux usés contribue à économiser des ressources précieuses.

Des gaz acides qui doivent être purifiés

Le secteur des métaux non ferreux est très vaste et implique une grande variété de procédés. Beaucoup d'entre eux génèrent des émissions acides provenant de la combustion ou bien de certaines étapes de fabrication.

Par exemple, dans l'aluminium de deuxième fusion, les polluants (principalement le HCl) sont produits à partir du sel fondu ou des déchets enrobés. Dans la récupération des catalyseurs usés, la principale source de polluants est la teneur en soufre du catalyseur.

L'évolution de la réglementation de l'industrie de la métallurgie des métaux non ferreux

En ce qui concerne la réglementation, le document BREF de l'UE sur les métaux non ferreux entrera en vigueur en juillet 2020.

 

Ce que notre solution peut faire pour l'industrie des métaux non ferreux

Notre expérience montre que les solutions SOLVAir® peuvent facilement réduire les émissions de gaz acides pour répondre aux normes d'émissions, en particulier en ce qui concerne l'acide chlorhydrique (HCl) ou les oxydes de soufre (SOx) produits par ces industries. Des réductions de plus de 99% sont actuellement atteintes dans ce secteur.

Une longue expérience dans des secteurs spécifiques

Les solutions SOLVAir® ont une grande expérience dans des secteurs tels que :

  • L’ aluminium et l’alumine de première et de seconde fusion
  • La fonderie de cuivre primaire et secondaire
  • Le raffinage du vanadium
  • Les fonderies de plomb de seconde fusion
  • Le zinc
  • Les alliages ferreux
  • La régénération ou la fusion de catalyseurs
     

Les avantages clés pour nos clients de l'industrie de la métallurgie des métaux non ferreux

Un cercle vertueux du recyclage

Certains procédés de fabrication permettent de recycler les produits sodiques résiduaires (PSR) provenant des systèmes de traitement des gaz de combustion qui utilisent du bicarbonate de sodium. Par exemple, dans la fusion secondaire de l'aluminium, le chlorure de sodium NaCl peut être substitué à la matière première dans la couche de sels fondus et le sulfate de sodium peut être utilisé comme agent d'affinage comme dans les raffineries de vanadium. Le site Resogypse®  développé par Solvay est un moyen de recycler les sels de sulfate de sodium.

Des opérations faciles et plus économiques

Par conséquent, les opérateurs utilisent moins de matières premières et n'ont pas besoin d'éliminer les résidus d'épuration des gaz de combustion, ce qui simplifie la logistique et les opérations et réduit les frais d'exploitation.